Entorse, tout savoir

 In Tips

Une entorse est un traumatisme des ligaments occasionné par une mobilisation excessive d’une articulation.

Le ligament

Le ligament est une bande de tissu fibreux très résistante et peu extensible qui unit les os entre eux et joue donc un rôle important dans la stabilité de l’articulation.

L’entorse

Lors d’une entorse, le ligament est en général étiré ou distendu, mais il peut être également déchiré (entorse grave ou déchirure), avec des complications liées à des arrachements osseux (pour l’entorse du genou avec arrachement osseux). Les entorses les plus fréquentes sont répertoriées au niveau de la cheville (entorse du ligament latéral externe de la cheville) et du poignet.

Les degrés de gravité d’une entorse

  • Entorse légère : un étirement des ligaments, souvent appelé foulure. À ce stade, l’articulation est encore fonctionnelle.
  • Entorse modérée : un étirement des ligaments accompagné d’une déchirure partielle.
  • Entorse grave : une rupture complète du ou des ligaments. Il se peut aussi que le tendon se détache de l’os entraînant avec lui un petit morceau d’os.

Les principales causes d’une entorse

  • Une flexion, une extension ou une torsion de l’articulation au-delà de son amplitude normale. Par exemple, se fouler la cheville en marchant sur une surface accidentée.
  • Une tension extrême sur une articulation. Par exemple, un sportif qui change
    brusquement de direction.
  • Un coup direct à une articulation.
  • Des entorses antérieures qui ont laissé un ligament affaibli.

À long terme, les entorses à répétition peuvent causer de l’arthrose, une maladie caractérisée par la dégradation du cartilage qui est le tissu qui recouvre l’extrémité des os de toutes les articulations mobiles.

Les symptômes de l’entorse

La douleur, l’enflure et la difficulté à bouger l’articulation en question sont les principaux symptômes de l’entorse.

    1. 1. Entorse légère

      • Une douleur à l’articulation. Les mouvements sont possibles.
      • Un gonflement de l’articulation dans les heures qui suivent ou le lendemain.
      • L’absence d’ecchymose (bleu).
    1. 2. Entorse modérée

      • Une douleur à l’articulation. Les mouvements sont limités mais possibles.
      • Un gonflement de l’articulation en moins de 4 heures.
      • Une ecchymose.
    1. 3. Entorse grave

      • La perception d’un craquement ou d’une sensation de déchirure.
      • Une douleur le plus souvent intense, avec difficulté à bouger l’articulation.
      • Il est souvent impossible de mettre son poids sur le membre blessé.
      • Un gonflement rapide, en quelques minutes.
      • Une ecchymose.

Prévention

Voici quelques mesures préventives de base pour éviter les entorses :

  • Pratiquer régulièrement une activité physique. L’activité physique régulière contribue à renforcer les articulations.
  • S’échauffer avant l’activité physique : préparez votre organisme à l’effort avec un échauffement progressif de vos muscles et de vos tendons durant environ 10 minutes. Un footing léger convient. Consultez un entraîneur spécialisé dans le sport pratiqué.
  • Reconnaître les signes de fatigue et arrêter lorsqu’ils apparaissent. Lorsqu’on est fatigué, la vigilance est moindre et on est plus susceptible de se blesser.
  • Respecter un temps de repos pour récupérer suffisamment après les entraînements et les compétitions.
  • Adapter l’activité sportive à la forme physique.
  • Prévoir un bon équipement, et surtout, des chaussures adaptées à l’activité physique pratiquée.
  • Avoir une alimentation équilibrée qui fournit aux muscles tous les nutriments requis.

Et si malheureusement on attrape une entorse

  • Traiter l’entorse sans tarder et entreprendre une réadaptation complète de l’articulation (force, souplesse et agilité).
  • Le port d’une orthèse spécialisée ou d’un « taping » peut parfois être nécessaire quelque temps, au moment du retour à l’activité. Toutefois, les bandages de gaze, de tissu élastique ou d’autres matériaux souples sont inutiles parce qu’ils n’offrent pas suffisamment de soutien pour éviter les traumatismes ligamentaires.
  • À long terme, il est possible de stabiliser l’articulation sujette à l’entorse par des exercices de renforcement (exercices de proprioception, exercices avec bandes élastiques ou sur planche d’équilibre). Consultez un physiothérapeute, un kinésithérapeute ou un ostéopathe.
Recent Posts

Leave a Comment

 
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt
0

Start typing and press Enter to search